Blog

Rédiger un cahier des charges pour un projet web

Cette étape cruciale dans le développement d’un site Internet est bien souvent laissée de côté manque de temps. Là on où on peut s’en sortir avec un brief détaillé (j’utilise pour ma part des questionnaires client envoyés en amont d’une rencontre de visu ou d’une longue conversation téléphonique) pour des petits projets, un cahier des charges devient essentiel dans le cas de projets de plus grande envergure ; en effet, plus les besoins sont importants, plus le risque d’incompréhension ou de flou s’accroît.

Un cahier des charges sert avant tout à préciser et organiser les besoins du client. La rédaction de ce document se révèle d’ailleurs souvent utile pour le client lui-même, qui prend ainsi le temps nécessaire de formaliser ses attentes. Il ne doit en aucun cas être truffé de jargon technique et sa rédaction est donc à la portée de tous.

Un des grands écueils à éviter serait de lister les fonctionnalités du projet, sans préciser le contexte général du projet et l’organisation des données. Si les fonctionnalités techniques du site peuvent peser le plus lourd sur le devis, c’est la vision globale du projet qui doit émerger principalement du cahier des charges.

Je vous propose ci-dessous un modèle de cahier à charges à suivre dans les grandes lignes :

1. Présentation du projet
Présentez le contexte du projet ainsi que le type de site Internet envisagé.

2. Objectifs
Public visé (cible), message du site

3. Design et charte graphique
Précisez si vous disposez déjà d’éléments graphique définis (online et/ou offline) et, dans le cas contraire, si vous souhaitez avoir une proposition graphique ou si les éléments seront livrés.

4. Contenu du site
Arborescence ou nombre approximatif de pages/rubriques

5. Navigation
Menu de navigation, ergonomie générale du site

6. Liste des fonctionnalités
Services proposés et autres fonctionnalités dynamiques du site (formulaire de contact, galerie multimédia, actualités dynamiques, accès restreint à certaines sections, modules spécifiques en page d’accueil, etc.)

7. Gestion du contenu
Fournissez-vous les textes et les éventuelles traductions ? Quelles sections du site seront mises à jour régulièrement et à quelle fréquence ?

8. Spécifications techniques
Lister les environnements techniques existants (serveur d’hébergement, nom de domaine, toutes les infos techniques du site actuel en cas de refonte) et les environnements souhaités en cas de souhait d’évolution. Préciser le format des données.

9. Compatibilités de lecture
Anticiper la compatibilité du site souhaité avec des supports autres qu’un ordinateur : smartphone, tablette numérique, etc.

10. Délais
Indiquer une éventuelle date-butoir à laquelle le site Internet doit être impérativement en ligne.

11. Budget
Mentionner le budget maximum ou une tranche approximative de budget que vous pourriez allouer à votre projet web.

12. Suivi du projet
Anticiper la suite après mise en ligne (maintenance technique, évolutivité, etc.)

 

Ces 12 points ne sont bien sûr pas exhaustifs et doivent être complétés par les spécificités de votre projet.

Vous ne savez par où commencer ? Vous avez besoin d’aide dans la rédaction détaillée de votre document ? Je peux vous y aider : contactez-moi !

Partager cet article :

Un commentaire pour

  • Franck16 octobre 2012

    Très bon article concis.

    Le manque de cahier des charges est souvent responsable d’incompréhensions entre le prestataire et le client ce qui peut mener à des surdevis, ou simplement à l’abandon du projet.

    C’est une étape à ne pas manquer.

    Répondre